•  

     

    Incompris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Emile Nelligan (Montréal 1879-1941)

     

    [...]

    Je suis gai! je suis gai ! Dans le cristal qui chante,
    Verse, verse le vin ! verse encore et toujours,
    Que je puisse oublier la tristesse des jours,
    Dans le dédain que j'ai de la foule méchante !

    Je suis gai ! je suis gai ! Vive le vin et l'Art !...
    J'ai le rêve de faire aussi des vers célèbres,
    Des vers qui gémiront les musiques funèbres
    Des vents d'automne au loin passant dans le brouillard.

    C'est le règne du rire amer et de la rage
    De se savoir poète et objet du mépris,
    De se savoir un coeur et de n'être compris
    Que par le clair de lune et les grands soirs d'orage !

    [...]

    Je suis gai ! je suis gai ! Vive le soir de mai !
    Je suis follement gai, sans être pourtant ivre !...
    Serait-ce que je suis enfin heureux de vivre ;
    Enfin mon coeur est-il guéri d'avoir aimé ?

    Les cloches ont chanté ; le vent du soir odore...
    Et pendant que le vin ruisselle à joyeux flots,
    Je suis gai, si gai, dans mon rire sonore,
    Oh ! si gai, que j'ai peur d'éclater en sanglots !

    Cinq quatrains parmi les neuf que comporte "La Romance du vin" d'Emile Nelligan. Peu de temps après l'écriture de ce poème en 1899, le jeune poète canadien sombre complètement dans la déprime puis la démence.

     

     

    Rage et douleur d'Emile Nelligan, l'incompris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Champ de blé aux corbeaux est l'une des dernières oeuvres de Van Gogh avant sa fin tragique le 29 Juillet 1890

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

     

    Musique du film "La liste de Schindler" de Steven Spielberg, composée par John Williams. Une bouleversante déploration d'une tristesse infinie.

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires