• Brassens en face...

     

    Trente-deux ans aujourd'hui qu'il nous manque.

    Parfois je pense à toutes ces chansons dont il aurait pu nous réjouir encore. Nous émouvoir aussi.

     

    Revoir et réécouter :  Georges Brassens pour le plaisir

     

    Brassens en face...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Vergiss-mein-nicht (à ma mère myosotis)Couleurs quand même »
    Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    2
    Jeudi 31 Octobre 2013 à 08:41

    Brassens. Notre jeunesse, des airs de rebellion sans violence.

    1
    Mercredi 30 Octobre 2013 à 10:03

    mon idole de toujours... Celui qui m'a fait pleurer quand il est parti...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :