• Circonvolution

     

    Circonvolution

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous réagissons souvent de façon similaire lorsque, impuissants, nous sommes devant des situations qui nous révoltent.

    Le coup de gueule c'est l'exutoire : ça fait du bien quand on a trop mal. Mais ça s'arrête là. La seule chose qui nous reste c'est d'essayer d'être cohérent, ce qui n'est pas toujours le cas loin s'en faut. Et d'agir, même peu.

    Il y a ce que l'on voudrait et que l'on ne réalise pas, parce que ceci, parce que cela... Il y a aussi ce que l'on dit et ce que l'on fait (diamétralement opposé parfois)

    Et nous pleurons sur la misère du monde pendant que, dans le même temps, nous ne sommes concernés que par nous-mêmes, par notre petite tribu, notre petit clan, nos petits plaisirs faciles que nous partageons avec notre petit monde qui lui, le plus souvent, ne va guère au-delà de quelques amis d'amis.

    Quant à ceux qui nous gouvernent, ils nous ressemblent étrangement. Et ceux qui gouvernent le monde économique aussi. Logique non ?

    Le pouvoir, le profit, l’argent fascinent, c'est comme ça. Pour l'instant. Pour longtemps. D'accord. Mais l'homme étant perfectible tous les espoirs sont permis… même s'il évolue à une vitesse immensément inférieure à celle des temps géologiques.

     Au quinternaire ? au sexternaire peut-être ? Mais sera-t-il toujours là alors ?...

     

    Circonvolution

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « 0h oui !Poésie de l'érosion... »
    Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :