• Coquelicot, je t'aime trop

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Coquelicot. C’est un cri, c’est un appel, c’est un mot de joues rouges et de course folle dans les blés, de mollets piqués par les chardons, de roulades et de cul par-dessus tête dans le fossé.

    C’est un mot claquant, insolent, cueille-moi si tu l’oses, je me fanerai aussitôt mais regarde : je suis légion. Je pousse et je re-pousse, et dans cette flaque rouge tu ne sais plus où poser les yeux. Coquelicots, cavalcade, concours à qui sera le plus rouge, tes joues ou moi. »

    Anne sylvestre – Coquelicot et autres mots que j’aime (Points 2014)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Pour le poète las que la vie étioleFèsta cetòria »
    Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    6
    Samedi 2 Avril 2016 à 19:25

    J'ai retrouvé la note:

    Felicia dans les coquelicots:5 /5  2012 (il faut chercher bien en arrière)

    L'année où tous les coquelicots jouaient la sarabande dans le jardin !

    Christiane

    5
    Samedi 2 Avril 2016 à 19:01

    Ma fleur préférée avec la rose bien sûr.Ils commencent à fleurir chez nous,et j'ai semé des pavots,plus résistants.Symbole de liberté,il s'installe ou cela lui chante!

    Chaque année c'est la surprise:dans l'escalier,dans un pot de fleur ou bien contre le muret!

    Je me souviens d'un champs de coquelicots à Callian dans le Var,au moi de Mai,un enchantement !

    Dans une ancienne note,je les avais pris en photo et c'est un bonheur de regarder cette petite fille fleur !

    Douce fin de semaine

    Christiane

    4
    Vendredi 25 Mars 2016 à 17:37

    Une fleur que j'adore... Une fleur si soucieuse de liberté qu'elle s'étiole sitôt coupée...

      • Samedi 26 Mars 2016 à 01:44

        J'en cueille un parfois (d'année en année je les préserve, si bien qu'au summum de la floraison le jardin outre-rouge éclate) et en passant une flamme sur la blessure de la coupe j'arrive à le conserver deux jours à la maison. Mais deux jours c'est bien court !

    3
    titti
    Vendredi 25 Mars 2016 à 14:58

    ma fleur préférée avec le bleuet. J'espère que tu vas bien? Bisous

    2
    Mardi 22 Mars 2016 à 18:38

    Je viens de faire un tour dans vos notes, toutes plus poétiques les unes que les autres.

    Cela fait du bien, par les temps qui courent...

    Bonne fin de journée, bises,

    Gérard.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :