• Dansent les flocons

     

     

    Dansent les flocons

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un nouvel hiver commence. Un deuxième hiver que je me prépare à passer auprès de mes parents âgés, affaiblis, dans mon pays de vieilles montagnes et de neige.

    J’avais presque oublié cette saison qui transforme le paysage, le fait redécouvrir.

    Chaque volume, chaque trait, adouci, arrondi, se métamorphose sous l’incroyable matière qui relie, unifie, estompe, gomme.

    Presque oublié aussi, le froid. Le grand. Quand chaque membre du corps a mal et semble se rétrécir. Ce froid qui dessine dans la tête la flamme claire et pétillante d’une bûche de châtaignier dans l’âtre qui rougeoie.

    Le rude hiver qui fait peur je l’ai gardé dans mon cœur. Le retrouver me rappelle qui je suis. Me dit que mes racines descendent bien plus bas que la plus profonde des sources de ce pays.

     

    Dansent les flocons

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après trois jours de chutes de neige, divine surprise, j’ai entendu, pour la première fois depuis dix-huit mois, mon père se réjouir de ma présence et de mon aide.

     

    « CompagnonsL'oubli »
    Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :