• De soir en nuit

     

    De soir en nuit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les rayons orangés du soleil vespéral
    cisèlent d'or et de feu le friselis vaporeux
    Des cannes en fleurs à l'horizon tout proche.
    La dernière lumière scintille
    sur chaque chose terrestre.
    Le morne finit d'absorber l'astre qui s'enfuit
    dans sa course à l'envers.
    Déjà l'air du soir se teinte des ombres de la nuit
    Crépuscule éphémère des tropiques...


    Peu à peu les nuages éparpillés se rassemblent,
    grands lacs d'opale que la lune irradie
    de sa clarté glaciale.
    Puis, çà et là le ciel se craquèle
    sur fond d'encre noire
    et le regard s'élève au-delà de tout.

    Myrto - 1982 (Les années caraïbes)

     

    De soir en nuit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Les jours blancsSoupir »
    Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    2
    titi
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 13:43

    Belles photos et beau poème. Merci pour ton petit mot sur mon blog c'est gentil !

    bonne journée !

    1
    Jeudi 23 Octobre 2014 à 23:58

    Myrto, je ne sais pas si la première photo est de toi, mais elle est très belle, très douce, elle illustre parfaitement ton texte... Cette image est vraiment "le friselis vaporeux ciselé d'or"... Merci ma chère Myrto ! c'est superbe ! Bises :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :