• Frondeurs mais

     

    Frondeurs

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le printemps passe
    Les oiseaux crient
    Les yeux des poissons portent des larmes

    Haïku de Basho (1644-1694)  

     

     

    Frondeurs

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au pied de l’arbre
    Le chat prêt à bondir sur l’oiseau qu'il mâche déjà.


    Saisissant ! Une seule fois j'ai pu observer l'attitude et le visage du petit félin féroce qui broie, écrase sous ses dents le frêle squelette dont il rêve !

     

    « Bel amiA l'innombrable goéland »
    Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    4
    Lundi 13 Octobre 2014 à 08:04

    P.S : Charmant choeur de petits oiseaux au bord de la fenêtre !

    3
    Lundi 13 Octobre 2014 à 08:03

    Les chiens non plus ne dédaignent pas oiseaux, campagnols et même ragondins ! Cet été,  j'ai trouvé mon petit Ugo si doux avec une petite souris dans la gueule... Mais ils ne jouent pas avec leur proie comme le font les chats, véritables fauves miniature.

    2
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 09:53

    Le haiku est une discipline poétique très réglementée, et je n'ai jamais su faire, faute d'en retenir les règles exactes d'une part, et d'avoir encore trop de mots se bousculant à l'esprit (d'autre part). D'ailleurs je ne pourrai pas dire si celui-ci est un véritable haiku, mais... je l'aime beaucoup ! Bises Myrto, bonne journée à toi

    1
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 09:50

    hé oui ! rien n'est parfait ! J'ai eu des chats qui dédaignaient parfois les rongeurs, mais jamais les oiseaux... Il faut croire qu'ils sont jaloux de leurs ailes...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :