• Goélandie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dix heures ce matin. Un vent léger souffle de la mer. Devant la fenêtre ouverte un papillon volète. L'arc gracieux de ses ailes au rayé bicolore se plie et se déplie au gré de ses vagabondages sur les buissons de roses violentes.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Une ombre passe rapide et large, mouvement inattendu qui surprend. C’est le vol d’un goéland qui rompt un court instant le fil tendu de la lumière sur le pin et le cyprès tout proches.


    Mai et juin sont les mois où la ville et l'espace tout entiers appartiennent à cet hôte qui nous accepte à peine à ses côtés lorsqu’il nidifie
    Sur les tuiles, les cheminées, posté en sentinelle à qui rien n'échappe, le bruyant volatile cancane, miaule, corne, fulmine, trompète au moindre geste des humains. Ouvrir les volets, mettre le nez à la croisée, oser sortir dans le jardin suffit à le fâcher. Il tente d’intimider le gêneur en fonçant droit sur lui et croit l'impressionner en déviant sa trajectoire au tout dernier moment.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Le toit en terrasse de la villa voisine lui plaît beaucoup et il le dispute farouchement aux autres de ses semblables qui essaient de s'y installer.
    Cette année, pour la première fois, ce ne sont pas deux mais trois poussins patauds qui déambulent à l'unisson sous l'œil de cerbère de l'un ou l'autre des parents.
    Bien que je  fustige tendrement ce précieux ami, c'est un plaisir de pouvoir suivre sa petite famille jusqu'à l'envol.
    La majesté du vol des goélands n'a pas fini de dessiner mes rêves...


    Devant la fenêtre un papillon volète. L'arc gracieux des ses ailes… Un jet d'étourneaux s'installe dans le cerisier rouge de mille fruits. Un vent léger souffle de la mer… Il fait très beau en Goélandie !

     

    « Réjouissante poésieLa balançoire »
    Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    4
    titi
    Mardi 19 Mai 2015 à 13:06

    Bonne journée ! Amicalement Titi

    3
    titi
    Lundi 11 Mai 2015 à 14:30

    Quelle poésie dans tout cela et tu excelles en la matière, je ne suis pas si douée hélas !

    Bonne journée avec tous ces volatiles au combien merveilleux !

    2
    Lundi 11 Mai 2015 à 11:35

    "rouge de mille fruits" ? Déjà des cerises ? Oh merveille ! merci Myrto pour ce voyage précieux en Goélandie !

    1
    Lundi 11 Mai 2015 à 07:54

    Il fait très beau dans ton joli pays de " Goélandie " , je le confirme ! Quel plaisir de lire ces lignes et même si l'ami fulmine en me voyant lever le nez vers lui, miauler à ses côtés ne serait que bonheur!

    Je l'entends d'ici et le voit tournoyer...

    Merci Myrto pour cette heureuse lecture et merci aussi de tes pensées toujours positives et bienveillantes à mon égard.

    Que cette semaine te soit belle ! Bien chaleureusement, je t'embrasse.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :