• Grâce de la solitude

     

     

    Ô Solitude
    Ô que j’aime la solitude !

    Que ces lieux consacrés à la nuit.
    Éloignés du monde et du bruit,
    Plaisent à mon inquiétude !
    Ô que j’aime la solitude !

    Mon Dieu ! que mes yeux sont contents
    De voir ces bois, qui se trouvèrent
    À la nativité du temps,
    Et que tous les siècles révèrent,
    Être encore aussi beaux et verts
    Qu’aux premiers jours de l’univers !

    Que je prends de plaisir à voir
    Ces monts pendants en précipices.
    Qui, pour les coups du désespoir.
    Sont aux malheureux si propices.
    Quand la cruauté de leur sort.
    Les force à rechercher la mort.

    Oh ! que j’aime la solitude !
    C’est l’élément des bons esprits,
    C’est par elle que j’ai compris
    L’art d’Apollon sans nulle étude.

    Je l’aime pour l’amour de toi,
    Connaissant que ton humeur l’aime ;
    Mais quand je pense bien à moi.
    Je la hais pour la raison même :
    Car elle pourrait me ravir
    L’heur de te voir et te servir.

    Ô que j’aime la solitude !

     

     

     

    « Dans l'ordre...Visages, charmants paysages »
    Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :