• Jolie petite vilaine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Petite boudeuse - Gaston Marquet

     

    Se peut-il que tu sois si jolie et si vilaine à la fois ?
    Que tes boucles de soie claire soient autant de petits serpents sinueux et fuyants ?
    Se peut-il que les bleuets de ton regard ne soient qu'éclats de glace froide et coupante ?
    Que ta mignonne bouche, pourtant si rose, se barricade et se crispe en ce dédain d'adulte suffisant ?
    Se peut-il que la douceur ronde de ton menton de nacre ainsi se fige en marbre froid ? ce menton enfantin que, d'un mouvement brusque, tu relèves avec raideur.
    Et quand ta voix flûtée que l'on croyait de miel s'échappe en mots-cailloux lancés pour secouer le monde, on reste coi.


    Quoi ? se peut-il qu'une enfant de huit ans soit à ce point vilaine ?
    Quoi qu'il en soit, avant longtemps, je n'oublierai la jolie petite vilaine.

    « KaléidoscopeEt c'est le soir »
    Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 18:21

    Ah ! Ce texte que j'aimais tant n'est pas perdu ! Je le relis avec grand plaisir.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :