• Laisse-toi aimer

     

     Laisse-toi aimer

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le monde sans dessus dessous - Marc CHAGALL

     

    Mon père, mon drôle, mon étonnant, mon imprévisible père qui ne ressemblait à aucun autre, le temps a eu raison de toi.

    Sans vergogne il t’a transformé en vieil homme tourmenté, révolté.

    Existe-t-il un moyen d’adoucir ces tourments qui ne te laissent jamais quitte ? Peut-on te consoler, te distraire, toi que presque plus rien ne réjouit ?

    S’il te plaît accepte sans réserve toute notre tendresse et notre bienveillance, cesse de te rebeller contre les gens, les choses et la vieillesse, face à elle tu as perdu.

    Je sais bien que l’année dernière encore tu avais vingt ans dans ta tête d’éternel jeune homme mais je crois que le moment est venu d’accepter ce contre lequel nul n’a jamais gagné.

    Mon père, mon drôle, mon étonnant, mon imprévisible père…   



    Laisse-toi aimer




















    Marc  CHAGALL


    « Optimisme toujoursPremière neige »
    Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :