• Vergiss-mein-nicht (à ma mère myosotis)

     

    Vergiss-mein-nicht

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ayant perdu toute mémoire
    Un myosotis s’ennuyait.
    Voulait-il conter une histoire ?
    Dès le début, il l’oubliait.
    Pas de passé, pas d’avenir,
    Myosotis sans souvenir.

    Robert Desnos

     

     

    Vergiss-mein-nicht

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Des traces d'étéBrassens en face... »
    Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    2
    Jeudi 31 Octobre 2013 à 08:39

    Jolie poème qui exprime si bien l'indicible.

    1
    Lundi 28 Octobre 2013 à 18:02

    oui, je pense qu'elle ressemble au myosotis... telle que tu nous la conte, elle est belle comme le myosotis, et tu l'aimes même ainsi, sans souvenir, fragile comme le bleu myosotis...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :